Carburant moto : SP95 ou SP98 ? L’éternel dilemme

SP98 ou SP95… Qui ne s’est jamais posé la question quand vient l’heure de remplir le réservoir d’essence de son deux-roues ? On se dit qu’au moins, les automobilistes qui roulent au Gasoil n’ont pas ce souci…

station-essence

Il est tentant de ne regarder que le prix : quelques centimes d’écart existent entre le SP98, SP95 et SP95-E10… Quelle est concrètement la différence entre ces essences ? Sont-elles toutes bonnes pour nos moteurs ?

Qu’est-ce que l’essence ?

L’essence, au sens où on l’entend ici, est le carburant des moteurs à allumage commandé (c’est à dire : ceux qui utilisent un circuit avec des bougies pour déclencher la combustion du carburant. Les moteurs Diesel ne sont pas concernés, car ceux-ci utilisent le principe de l’auto-inflammation du gasoil).

L’essence est un produit d’origine naturelle puisque issu de la distillation du pétrole. C’est un mélange d’hydrocarbures plutôt légers, liquides aux températures ambiantes, tels que des alcanes, des alcènes, des cycloalcanes, des benzènes et des alcools, dont l’éthanol…

L’essence est d’une densité inférieure au gasoil.

L’essence est hautement inflammable, et dégage une importante quantité de chaleur (donc d’énergie) lorsqu’elle brule : jusqu’à environ 44 MJ/Kg (2× supérieur au charbon et même 10× supérieur à la TNT !).

essence toxique

Rappel du rôle de l’essence dans le cycle à 4-temps

Comme nous l’avons vu dans un précédent article (Mécanique #1 : Notions sur les moteurs à explosion), un moteur à combustion interne développe son énergie uniquement dans le temps moteur. C’est le temps au cours duquel l’essence s’enflamme ; les gaz produits par la combustion se dilatent fortement et repoussent le piston, ce qui entretient la rotation du vilebrequin.

Le temps moteur (le n°3) est le seul qui produit de l’énergie, à partir de l’inflammation du mélange air-essence.

La bonne gestion du temps moteur est cruciale pour assurer de correctes performances au moteur. Une mauvaise combustion du mélange air-essence donnerait un moteur mou et qui consomme beaucoup, voire même un moteur qui ne fonctionne pas du tout.

Cette gestion est assurée par le système d’allumage du moteur, plus ou moins complexe selon les techniques employées : tout l’objectif de ce système est d’allumer au bon moment les bougies afin de déclencher une parfaite combustion du mélange. 

L’auto-inflammation : l’ennemi de nos moteurs

Dans un monde idéal, l’essence s’enflamme uniquement grâce à l’étincelle de la bougie. Malheureusement, dans le monde réel, ce n’est pas le cas. Il est possible que l’essence, du fait de la chaleur, de la pression, etc… s’enflamme d’elle même dans les cylindres et génère des perturbations dans le cycle moteur.

Ces perturbations constituent une partie de ce qu’on appelle le cliquetis du moteur.

Le cliquetis va d’une part dégrader le rendement du moteur, mais d’autre part il peut détériorer les pistons et les soupapes du fait des détonations explosives non-contrôlées de l’essence, créant des points chauds ou des surpressions destructrices sur le long terme.

Comment lutter contre cette auto-inflammation très néfaste ? Comment empêcher l’essence d’exploser par elle-même ?

Les remèdes : historiquement le Plomb et aujourd’hui l’iso-octane

Pendant longtemps, on a utilisé le plomb pour lutter contre l’auto-inflammation. Cela a été très efficace : la combustion de l’essence était plus lente, contrôlable. Les moteurs tournaient « ronds » et efficacement.

r5-298103
:) La Renault 5, digne représentante des voitures qui tournaient au Super Plombé (mes parents en ont eu une !)

Dans les années 90, les problématiques environnementales ont créé de nouvelles contraintes et des technologies de lutte contre la pollution se sont progressivement imposées  : parmi elles, il y a eu l’invention du pot catalytique.

Le pot catalytique permet de réduire très efficacement la nocivité des gaz d’échappement des moteur à essence : les hydrocarbures imbrûlés, le monoxyde de carbone et les oxydes d’azote sont transformés en vapeur d’eau, en dioxyde de carbone et en azote. Un petit miracle de la chimie !

Seul problème : le pot catalytique est absolument incompatible avec le plomb contenu dans l’essence Super traditionnelle. Sa présence associée à d’autre additifs liés au plomb empêche purement et simplement le pot catalytique de fonctionner.

Il a fallu donc développer un autre type d’essence, l’essence sans plomb. Mais, du coup, le problème des détonations (l’auto-allumage) est réapparu.

Les progrès de la chimie et du raffinage du pétrole ont permis la mise en évidence d’un hydrocarbure particulier issu de la famille des octanes : l’iso-octane (formule brute : C8H18).

Du fait de sa structure chimique à chaines ramifiées, il brûle lentement et uniformément, sans exploser, soit exactement ce que l’on cherche.

L’iso-octane est devenu l’hydrocarbure de référence de l’essence sans-plomb : c’est en quelque sorte le carburant idéal, qui assure à tout moteur bien réglé un fonctionnement parfait.

Dans la vie réelle, on ne peut avoir une essence composée à 100% d’iso-octane, ceci pour des raisons économiques. L’essence est un mélange de divers hydrocarbures de qualité inférieure, mais on peut agir sur la recette afin d’approcher un comportement semblable à un carburant 100% iso-octane en terme de résistance à la détonation.

Afin de quantifier ceci, on étalonne les essences via leur indice d’octane : c’est l’équivalent en pourcentage d’iso-octane contenu dans le carburant.

En anglais, l’indice d’octane est dénommé « RON » pour « Research Octan Number ». Cette appellation anglaise est plus parlante : vu que nos essences sont des recettes « impures » contenant finalement assez peu d’octanes, tout l’art va être d’atteindre un indice d’octane recherché, d’où le terme « research ».

L’indice d’octane est donc une manière indirecte de définir la capacité anti-détonante d’une essence. Plus celui-ci est élevé, plus grande sera la résistance au cliquetis parasite.

Les essences sans-plomb actuelles

Le sans-plomb SP98

L’indice d’octane est de 98 (soit une résistance à l’auto-inflammation équivalente à 98% d’iso-octane).

Injustement lourdement taxé par le gouvernement français, c’est le carburant le plus cher à ce jour (1,6-1,8€/L), sans raison logique (autant le supprimer…). Cependant il convient bien aux moteurs anciens, du fait de son haut indice d’octane. C’est un vrai détergent ! Attention aux caoutchoucs, plastiques ou autres surface sur lesquels ce carburant peut couler. C’est le meilleur pour décrasser un moteur.

Le sans-plomb SP95 Eurocarburant

L’indice d’octane est de 95 (soit une résistance à l’auto-inflammation équivalente à 95% d’iso-octane).

Du fait de son plus faible indice d’octane, ce carburant n’est pas compatible avec les moteurs anciens, ou, du moins, ceux qui n’ont pas un allumage programmé pour ce carburant. Il est donc à consommer avec modération : vérifier que votre moteur est compatible sinon il va cliqueter et s’abimer, en plus il est assez « sec » et non-lubrifiant.

Les moteurs récents sont équipés d’un allumage électronique associé à un détecteur de cliquetis : lorsque celui-ci se manifeste, la cartographie d’allumage est modifiée en temps réel et le cliquetis est atténué, voire disparait. Du coup, les moteurs modernes s’auto-adaptent au SP98 ou au SP95.

Le SP95 Eurocarburant est une excellente essence, que l’on retrouve partout.

Le sans-plomb SP95-E10

Encore une spécificité du marché français (entre le gasoil ultra-dominant, l’essence SP98 très chère, et maintenant le SP95-E10, ça commence à faire beaucoup de spécificités…).

Le SP95-E10 est du SP95 standard dans lequel on a rajouté de l’éthanol. Le mélange est de 90% de SP95 pour 10% d’éthanol, soi-disant d’origine agricole (betteraves).

Il n’y a que des inconvénients, aussi, personnellement, je fuis ce carburant :

  • l’éthanol a un pouvoir énergétique beaucoup plus faible que l’essence normale. Rajouter de l’éthanol dillue l’essence : les véhicules consomment plus, environ 2% supplémentaires.
  • l’éthanol s’auto-enflamme très facilement, il faut donc des moteurs équipés spécifiquement avec des bougies « froides » pour éviter les points chauds qui pourrait faire détonner l’éthanol et détruire progressivement les soupapes et pistons.
  • Économiquement et écologiquement, je ne comprends pas la stratégie du gouvernement : ravager les campagnes pour planter des betteraves qui produiront de l’éthanol coûte très cher, et c’est très polluant !

A savoir : la France a choisi de faire progressivement disparaître le SP95 standard au profit du SP95-E10. Une aberration, le SP95 étant un excellent carburant compatible avec tous les véhicules des années 2000. L’Allemagne n’a pas du tout fait ce choix, au contraire : le SP95 Eurocarburant est maintenu dans les stations.

Vérifiez bien que votre moto est compatible avec le SP95-E10 sinon vous prenez le risque de détruire lentement mais surement votre moteur (soupapes, bougies, piston…), tout en consommant plus.

Conclusion : un marché français qui brouille les pistes

On vient de voir que le marché des essences en France est bien particulier, et se joue de la méconnaissance des gens.

Pourtant, bien choisir son carburant pour sa moto est important : dans cet article on a parlé des risques d’alimenter un moteur avec une essence inadaptée. Outre les mauvaises performances, la détérioration des chambres de combustion est une réalité.

Le SP98 n’est pas meilleur carburant que le SP95. Il n’est pas plus « énergétique ». Aussi, pourquoi le taxer plus ? Le SP98 est simplement plus résistant au cliquetis et conviendra donc mieux aux moteurs anciens et/ou spécifiquement réglés pour brûler un carburant à haut indice d’octane.

Le SP95 est excellent, mais légèrement plus détonnant, ce qui explique qu’il faille vérifier que son moteur est compatible avec.

Le SP95-E10 est une spécificité bien française que l’on nous impose : un « agro-carburant » qui, saupoudré de green-washing, nous fait croire qu’il est plus écologique et économique. Un cas d’école du lobbyisme des industriels. Soyez-en conscients et sachez que ce carburant n’est pas performant (vu qu’il est dilué dans l’éthanol) et pas moins cher que le SP95 normal, d’autant plus que votre moteur consommera plus.

Sur ce, il va être temps d’aller à la pompe à essence. Ma Z a soif ! :)

40 commentaires

  1. Pierrick

    Bonjour Thomas,
    Merci pour cet article. Je me suis posé la question récemment pour ma ZR7 (l’ancêtre de la tienne! 😉 ) et j’avais plutôt vu qu’il fallait privilégier le SP95.
    Je t’avouerais que j’avais jamais fait gaffe à la spécificité E10 et je crois bien que j’ai allègrement allaité mon ZR avec!
    Du coup, je comprends mieux les cliquetis que je peux percevoir (surtout a froid au démarrage)…
    Sachant que l’ont trouve de moins en moins de SP95 « pur », si j’ai bien compris, tu me conseillerais purement et simplement d’hydrater mon vieux bolide (2003) avec du SP98?!?!
    Sachant que le prix m’importe peu surtout quand il s’agit du bien être de ma belle…
    En tout cas, merci pour ce sympathique petit blog très bien écrit!
    Gazzzzz

    • Thomas

      Absolument. Regarde le manuel et cherche l’essence pour laquelle ta moto a été conçue.
      Cependant 2 ou 3 pleins de SP98 consécutifs devraient bien nettoyer ton moteur. N’hésite pas. Le prix importe peu, en plus l’essence est bcp moins chère en ce moment.

      • Pierrick

        Merci pour le retour… J’ai déjà commencé à l’abreuver en SP98… Et j’ai même l’impression que j’entends moins de cliquetis (est ce due au temps bien plus chaud car le cliquetis était présent surtout a froid).
        En tout cas je continue le test au SP98 et reviendrais donner les résultats…
        Merci. :-)

  2. Franck

    Alors en effet c’est un grand sujet. Perso je roule en CBF 600 de 2004 donc carbu. 98 conseillé, 95 pas trop et E10 largement déconseillé par tous (garage, forum) car plutot corosif pour le réservoir. Je prends tjrs du 98 sauf quand je suis allé…en Corse, la bas, y pas de 98, donc j’ai mis du 95. Je ne sais pas si c était dans la tête mais dans tous les cas je trouvais que ma titine avait moins la pêche ….

  3. MrLeChat

    Merci Thomas pour cet article très interéssant.
    Quand j’ai acheté mon sevenfifty sur LBC, le vendeur m’a dit de mettre que du 95. Et au vu de ton article je vais change mon fusil d’épaule. Je vais aussi manger des pâtes sans beurre vu comment ça coute un bras le 98. En encore j’habite pas à Paris.
    Mais faut-il que j’attende de vider mon réservoir pour change d’essence ? ou je peux mélanger 95 et 98 ?
    Merci encore pour ton travail.

    • Thomas

      Le SP98 n’est pas beaucoup plus cher que le SP95… Tu peux mettre du SP98 dès maintenant, ce n’est pas grave. Fais plusieurs pleins au SP98 ensuite, pour bien profiter à 100% du SP98. Après, peut-être que ta moto est faite pour un carburant dont l’indice d’octane est de 95 ? Mais toujours est-il qu’il faut que tu fasses attention au SP95-E10, qui peut abimer ton moteur.

    • Pier

      Si j’ai bien tout compris ça que le monsieur il a dit, je mettrai du 98 …
      mais Thomas démentira si besoin…
      Merci à lui pour ces explications.

  4. DI GLERIA Frédéric

    Salut Thomas, salut à tous,

    Concernant mon ER6N neuve, le vendeur a été très clair : SP98 et rien d’autre ! Il ne m’a pas dit pourquoi mais maintenant je sais, merci !
    Fred
    PS : Bon, elle est moins neuve mon ER6 car j’ai cumulé zébra et gravillons pour freiner… résultat : fracture de l’Humerus et coté de la moto bien amoché mais ça, c’est une autre histoire. Et ça, juste avant d’aller acheter mon airbag (mais ça c’est un autre sujet déjà traité sur ce blog…).

  5. Seb

    Franchement, bravo pour cet article qui vient tordre le coup aux idées reçues.

    Personnellement, j’ai toujours mis du SP95 dans mon Bandit (surtout rapport au prix) et on m’avait conseillé de mettre de temps en temps du 98 qui ne pouvait pas faire de mal. J’avais jamais vraiment fait attention à la spécificité du E10.

    Bref, je ferai gaffe à mon prochain passage à la pompe 😉

  6. Paulo

    Bonsoir Thomas,
    Alors je ne sais pas trop si c’est l’endroit mais je n’ai pas trouvé d’autre section pour te contacter. Je suis un étudiant en classes prépas, et a la fin de l’année, pour mes concours, je dois présenter un TIPE (sorte d’exposé oral, assez poussé au niveau des sciences évidemment) avec comme sujet l’étude des moteurs a combustion interne 4 temps.
    Laisse moi tout d’abord dire que ton article est vachement interessant et ca m’aide bien a me documenter sur la section « carburant » de mon travail. Alors peut etre te demandes tu pourquoi je te raconte ma vie jusqu’a maintenant? Je te comprends :-). En fait dans mon exposé il est obligatoire de réaliser des expériences, la est mon probleme. Impossible de trouver quoique ce soit d’utile (qui me fournirai des valeurs concrètes…) comme expérience a réaliser sur les carburants, la capacité d’un mélange a s’auto-inflammer ou même d’autres types d’expériences? (mon sujet principal étant justement l’étude thermodynamique du moteur, des carburants, de l’auto-inflammation dans le cylindre).

    Bref, je desespère quelque peu et comme tu as l’air calé sur le sujet, quelques idées de ta part seraient vraiment les bienvenues!

    Merci d’avance 😉

  7. chicken

    bonsoir Thomas

    Tu as fais un très bon article, cependant ta phrase « l’éthanol s’auto-enflamme très facilement, » me semble un peu erroné car E85 à un indice d’octane supérieur à 102 donc beaucoup moins de risque d’auto inflammation . C’est pour ça que le sp95 contient environ 5% d’ethanol car celui ci permet d’augmenter l’indice d’octane.

  8. Camus

    Bonjour,

    Article très intéressant mais il y a un truc dont vous ne parlez pas : les SP95 et SP98 contiennent-ils de l’éthanol ?

    J’ai entendu dire que le SP95 standard contenait 5% d’éthanol (donc finalement pas si éloigné que l’E10 que vous déconseillez), est-ce vrai ? Qu’en est-il du 98 ? Est-il « pur » ou contient il également de l’éthanol ?

    Merci

    • Thomas

      Bonjour,
      Oui le SP98 contient de l’éthanol (je ne sais pas exactement la quantité!), mais ce qui le différencie avec le SP95 est la composition des hydrocarbures qui permettent de rejoindre l’indice d’octane 98.

  9. manio

    Salut a tous,

    Alors voila mon tout petit soucis…. je possede depuis peu un cbr 900 rr de 99 et je voulai savoir si je pouvai tourner exclusivement au sp98 sans risquer d’abîmer mon moteur ou autre piece en caoutchouc car il est vrai qu’il devient de plus en plus difficile de trouver du sp95 normal?

    Merci d’avance pour la réponse

    Cdlt,
    Manu

      • manio

        En fait dans mon manuel de ma moto ils ne disent pas clairement quel carburant mettre… sinon pour ce qui est des plastiques, bien sur que je ne vais pas en mettre partout mais en fait je m’inquiétais plus pour les pieces en caoutchouc par exemple du robinet d’essence ou autres pièces des carbus par ou passe le carburant… vu que j’avais cru entendre qu’il était agressif… est-ce vrai?

        En tout cas merci pour ta réponse aussi rapide

        Cdlt,
        Manu

  10. bouba

    Bonjour j aurai une question j ai rouler pendant 3 mois au sp95 E-10 (moins de 10 plein est-ce grave?) (1000gsxr) ne sachant pas que s était de la merde… mieux vaut mettre du 95 ou 98 ? je ne regarde pas le prix! ou alors les 2? alterné? merci a vous
    cdl.

    • Thomas (Webmaster)

      Bonjour BouBa. Là encore, regarde ton manuel de moto. A priori, le SP95 est OK car cette moto est récente, mais n’hésite pas à mettre du SP98, tu verras ton moteur tournera rond comme une horloge suisse :)

      • bouba

        Bonjour!! je viens dans mettre du 98 !! merci le changement !! ma moto était bridé…. lol et ce qui concerne d avoir mis du 95E-10 ce n est pas grave? a peine 10 plein ? car j ai la moto depuis 4 moi j ai pas beaucoup roulé! merci d avance!!

  11. Trizzio

    Bonjour à tous,
    merci pour ce blog très intéressant car simple et cool. Pour ma part en 30 ans de moto, 12 montures très différentes les unes des autres et environ 35000 km par moto, j’ai toujours utilisé le carburant le moins cher ( y compris et surtout les carburants de supermarchés) pour des raisons de disette budgétaire au début, par principe maintenant.
    Je n’ai jamais eu le moindre problème de cliquetis, ni de caoutchouc ou plastiques détériorés.
    Par contre j’ai abreuvé une fois par erreur mon 600 Fazer de l’époque avec du 95E10 et là, effectivement, j’ai senti que les chevaux piaffaient dans les box au lieu de se lâcher gaiement comme d’habitude.
    Donc maintenant je fais attention et ne met que du pur 95 d’autant que je suis revenu à la raison et ai repris une moto de grand-père, un antique 900 Diversion d’occase quasi neuf.
    Bonne route à tous et peu importe le vin pourvu qu’on ai l’ivraie

  12. Arkko

    Bien le bonjour,

    Pour ce qui est de mon Bandit 1200 de 1999 (phase 1 produit depuis 1995) il est écrit sur la notice de l’engin RON 91 mini comme type d’essence. Je pense en conclure que SP95 ou SP98 bah le moulin s’en fiche un peu et concrètement elle tourne pareil avec l’une ou l’autre malgré les 67000 km au compteur.

  13. Thierry

    Salut Thomas merci pour ton article j’ai une HD forty eigth 1200 de 2012 en stage 1 je mets de la 95 oct car le concessionnaire m’a dit que cela ne sert à rien…toutefois quand je mets les gaz au taquet elle accélère moins bien que si je les mets au trois quart j’ai l’impression qu’elle bourre au niveau entrée d’air…pense tu que si je mets de la 98 oct je résoudrais le problème? merci d’avance pour ta réponse

  14. Clipper

    Bonjour,

    le viens d’acheter un 1200 Harley sporster de 2011 en concession HD
    Le vendeur me conseille le SP95, mais je n’avais pas fait la différence entre SP95 et SP95-E10….
    Le fait est qu’avec le E10 le moteur boite au ralenti et claque beaucoup
    Du coup si il n’y a pas de SP 95, ce est est assez fréquent, je mets du SP98; y a t’il un risque ?
    Cordialement

  15. christiane pierrat

    Bonjour et merci pour ces précisions très claires . J’ai acheté une Ktm duke pour la Corse . Magnifiquepour le plaisir mais comme il n’y a pas du tout de 98 , dois je rajouter au moins de temps en temps un additif ? Mon concessionnaire me dit que cela n’existe pas or je viens de lire un commentaire qui en parlait.
    Qu ‘en est il exactement ?
    Ma moto ne retournera pas sur le continent et donc , aucune chance de graisser un peu mon moteur avec du 98 sauf à en emporter dans mes valises ……
    Merci de votre avis

  16. MARTNEZ

    Bonjour, j’ai harley softail Héritage depuis 4 mois, je mets du SP98, j’ai été en Italie, où j’ai fait le plein dans une toute petite station essence, alors là pas le choix ou du super (tout court) ou gas-oil), lors de balade dans les montagne j’avais un terrible cliquetis en vitesse basse et même sur du plat, j’ai un doute sur une essence pourrie ou fond de cuve est ce possible, en rentrant en France j’ai remis du SP98 et j’ai mis la gomme sur autoroute

  17. joel

    Bonsoir à tous
    Comme le dit le titre « l’essence éternel dilemme ». Je vais pour ma part vous conter mon expérience après en avoir entendu et lu des tonnes. J’ai et j’ai eu les véhicule suivants depuis l’apparition du sans plomb (fin 80). R25 V6 (modèle 1984) – Peugeot 404 (1966 et 1967) – Simca 1301S (1971 – Ford taunus 1300 (1981) – Golf cab 1500 (1981) – Honda 550 four (1977)- Honda cb 350 (1971) – W650 (1998). J’ai fait rouler tous ces vls et ces motos avec du SP 95 et rien d’autre, l’on m’avait prédit des casses de moteurs; des soupapes grillées (récession). J’ai fais des milliers de kilomètres, ouvert les moteurs pour restauration ou entretien et jamais rien découvert d’anormal. Les actuels proprios avec qui je reste en contact continuent à rouler ainsi et aucun n’a de problème. Alors me direz-vous ? Bah moi je crois que l’on cherche à nous faire peur simplement pour vendre de la poudre de perlinpinpin (additif) car jamais je n’ai eu connaissance de casse moteur au sein des club que je fréquente. Le SP 95 est bon pour tous les moteurs point barre. Le 98 n’existe qu’en France !!!! « Alors comment qui font les autres » ?
    Bonne soirée

  18. Paul B.

    Bonjour,

    cette article tombe à point nommé car je dois prochainement partir en vacances. Aussi, j’ai un suzuki Gladius de 2013 que je nourris exclusivement au SP95.
    Mais je pense que je vais rencontrer des soucis pour en retrouver durant mon road trip. Donc tu me confirmes que le meilleur second choix est le SP98 et surtout ne pas prendre de SP95 E10?
    Merci.
    P.

  19. tatav

    Bonjour,

    Pour info, apres 15 jours passés en allemagne, je confirme que le SP95-E10 est distribué dans 1 station sur 2 en allemagne au moins (d’ailleurs certaines ARAL ne distribuent que le E-10). Ce n’est pas uniquement une spécificité française … a bon entendeur donc

  20. BRACHET

    Bonjour, je viens de faire une experience cocasse. Hier soir, je m’arrête au Leclerc, reservoir quasi vide, je met 14 litres de carburant, et m’aperçois alors d’un prix anormal :10.17 Euro… C’est là que je m’aperçois de mon erreur , j’ai mis du E85, de l’alcool quasiment pur. Je decide de vider la bête Yamaha FJ 1200, 285 Kg pleins faits, en la penchant n’ayant pas de tuyau pour la siphonner. Je vire la selle pour retirer le cache reservoir et découvre le tuyau de trop plein. Je le démonte et siphonne aussitôt sur le coté le maximum de carburant, puis décomplète au SP 98, 9.11 litre, soit un mélange a 25 %. Pas rassuré, je remets en route pour rentrer chez moi, 25 Km, au bout de quelques minutes, ca ratatouille un peu au ralenti, mais ca roule. Sur autoroute, ca monte dans les tours sans problèmes. Ce matin, je vais par précaution, vidanger le reservoir pour refaire le plein au SP 98. Mais a 25 % de E85 à 0.714 Euro le litre, ca marche, mais pas sur que les membranes de mes carbus a depression , que je viens juste de changer (102 Euro le bout et il y en a 4) apprécient l’alcool

Poster un commentaire

Vous devriez utiliser le HTML:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>